Lecture-plaisir

Partage et avis sur: Littérature française, Littérature américaine, Littérature anglaise, Littérature enfant, SF etc...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faïza Guène

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyria
Plume Agile
avatar

Nombre de messages : 1240
Age : 42
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: Faïza Guène   Mer 6 Avr - 23:49



KIFFE KIFFE DEMAIN de Faïza Guène

Résumé : "Le destin ça veut dire que quoi que tu fasses, tu te feras toujours couiller." Kiffe kiffe demain est le roman autobiographique de Doria, une lycéenne de 15 ans, vivant seule avec sa mère dans une cité de la banlieue parisienne à Livry Gargan. Il y a quelques mois, son père est rentré au Maroc, l'abandonnant avec sa mère, femme de ménage dans un Formule 1 de Bagnolet. Kiffe kiffe demain pourrait être un livre désespéré. En relatant un an de la vie de Doria, Faïza Guene dresse au contraire une galerie de portraits pleine d'humour et de poésie. Il y a la mère de Doria, tout d'abord, véritable soleil dans sa vie. Et puis son pote Hamoudi, ex-taulard, prince de la débrouille et poète à ses heures, avec qui Doria discute des heures dans le hall de son immeuble. Mme Burlaud, sa psychologue, "qui met des porte-jarretelles et sent le parapoux mais qui est quand même gentille". Le ton du livre est là, entre humour désespéré et formidables élans de fraîcheur. Doria navigue au milieu de ces personnages comme elle navigue dans sa vie : avec l'innocence de ses 15 ans et l'assurance d'une fille trop intelligente pour ne pas infléchir son destin.

Mon avis : à travers la vie de Doria, l'auteur nous montre une réalité que l'on aurait tendance à oublier. Les difficultés de la vie quotidienne pour certains. Mais ce livre est un plat aigre-doux. Ce quotidien y est présenté avec beaucoup d'humour. La vie est dure, mais Doria ne se laisse pas démonter pour autant. On ne peut se retenir de rire en lisant certaines de ses comparaisons, de ses expressions, certains de ses délires. L'écriture de Faïza Guène est fluide, jamais lourde, ni lassante.

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager un passage que j'ai beaucoup aimé : Parfois, j'essaie de m'imaginer ce que je serais si j'étais d'origine polonaise ou russe au lieu de marocaine... Je ferais peut-être du patinage artistique mais pas dans des concours locaux à deux sous où on gagne des médailles en chocolat et des tee-shirts. Non, du vrai patinage, celui des Jeux Olympiques, avec les plus belles musiques classiques, des mecs venus du monde entier qui notent tes performances comme à l'école, et des stades entiers qui t'applaudissent même quand tu te vautres comme un steack.

La fiche que propose Evene.fr sur ce livre est bien faite je trouve : http://www.evene.fr/livres/fiche.php?id_livre=11229

_________________
La bibliothèque de Kidae : http://kidae.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kidae.free.fr
Fulmi
Invité



MessageSujet: Re: Faïza Guène   Mer 13 Avr - 23:49

>>Parfois, j'essaie de m'imaginer ce que je serais si j'étais d'origine polonaise ou russe au lieu de marocaine... Je ferais peut-être du patinage artistique mais pas dans des concours locaux à deux sous où on gagne des médailles en chocolat et des tee-shirts. Non, du vrai patinage, celui des Jeux Olympiques, avec les plus belles musiques classiques, des mecs venus du monde entier qui notent tes performances comme à l'école, et des stades entiers qui t'applaudissent même quand tu te vautres comme un steack. <<

Quelle ironie ! Si elle était d'origine polonaise ou russe, elle ne serait pas devenue écrivain car la mode est aux descendants de Maghrébins et non aux descendants d'immigrés polonais ou russes. Ceux-ci ont connu leur heure de gloire avant guerre. Aujourd'hui, c'est fini.

Excellent extrait qui dit bien des choses au-delà des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Eryndill
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/04/2005

MessageSujet: Re: Faïza Guène   Ven 15 Avr - 18:45

Citation :
Dans ce cas, c'est indiscutable.

Et bien,dans ce cas, prouvez nous que si elle avait été d'origine russe ou polonaise, elle n'aurait pas été écrivain 'reconnue'. N'est-ce pas le style d'écriture qui les demarque tous les uns des autres? Mais merci quand même quand à cette découverte de la mode, je ne la connaissais surtout que sous forme de fringues, make-up voire coiffure Very Happy (et non, je suis pas blonde :lol!: )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulmi
Invité



MessageSujet: Re: Faïza Guène   Ven 15 Avr - 19:11

Eryndill a écrit:
Citation :
Dans ce cas, c'est indiscutable.

Et bien,dans ce cas, prouvez nous que si elle avait été d'origine russe ou polonaise, elle n'aurait pas été écrivain 'reconnue'. N'est-ce pas le style d'écriture qui les demarque tous les uns des autres?

On ne peut pas prouver une chose qui n'est pas advenue, mais on peut raisonnablement supposer qu'une descendante d'immigrés russes ou polonais, aujourd'hui, en 2005, n'aurait pas été identifiée comme écrivain « ethnique ». La preuve, si je puis dire, c'est que le manuscrit posthume d'Irène Nemirovsky, publié et honoré l'an dernier, n'est pas identifié comme provenant d'un auteur issu de l'immigration, alors qu'Irène Nemirowsky l'était effectivement (et que son livre est d'une autre importance que celui de Mlle Guène). Tandis que Mlle Guène, on ne la mentionne jamais sans préciser qu'elle est enfant d'immigrés. C'est bien une tactique publicitaire, non ? Et cela montre bien que la composante « immigration » n'a pas la même valeur dans la fabrication de l'événement littéraire, aujourd'hui, en France, pour les gens d'Europe centrale et ceux d'Afrique septentrionale - sans aucunement préjuger de leurs qualités respectives.

Irène Nemirovsky. Suite française. Denoël, 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Eryndill
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 15/04/2005

MessageSujet: Re: Faïza Guène   Ven 15 Avr - 19:35

Donc,pour simplifier et résumer le tout: 'Bienvenue à la société de consommation' ou 'bienvenue dans la société de consommation'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulmi
Invité



MessageSujet: Re: Faïza Guène   Ven 15 Avr - 19:49

Eryndill a écrit:
Donc,pour simplifier et résumer le tout: 'Bienvenue à la société de consommation' ou 'bienvenue dans la société de consommation'

Faïza Guène est publiée chez Hachette (la « pieuvre verte », comme on disait il y a cinq ou six ans), le plus grand réseau de distribution de livres et de journaux de France, plus quelques radios, comme Europe 1, dont l'employé Ruquier clame partout qu'il adore le livre de Faïza Guène. Si ce n'est pas de politique commerciale rondement menée, je ne sais pas ce que c'est.

Reste que le livre et son auteur ont leurs qualités et leurs défauts, quoi ont à voir avec le contexte qui les a produits, mais qui sont dignes d'intérêt.

Je parie toutefois avec qui le veut que dans cinq ans, on ne parlera plus de cette demoiselle. Elle ne laissera pas beaucoup plus traces dans les mémoires que, par exemple, Marianne Dubertret, autre écrivain-miracle, toute jeune et poussée dans le dos, à l'époque, par Bernard Pivot. Son roman n'était pas mal du tout, sur les désarrois d'une lycéenne.

Marianne Dubertret. Fanny de bulle en bulle. Lattès, 1984.
Revenir en haut Aller en bas
Ane Bâté
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 581
Localisation : Sous votre nez, dans votre ordinateur ...
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Faïza Guène   Ven 15 Avr - 20:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rotko
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 456
Date d'inscription : 26/01/2005

MessageSujet: Re: Faïza Guène   Ven 15 Avr - 21:16

Certains livres sont en vitrine parce qu'ils répondent à des préoccupations du moment. La mauvaise image de marque de certains quartiers peut être contrebalancée par des réussites individuelles, dans le domaine de l'écriture ou dans d'autres domaines comme le sport, ou les études.
Ces exemples de réussite individuelle sont parfois récupérés par une politique soucieuse de montrer que "l'ascenseur social" fonctionne, même à petite échelle. D'autre part existe une curiosité de la part de la population pour ceux dont elle ne connaît pas ou mal le mode de vie. Le livre devient un témoignage, surtout s'il porte sur des secteurs mal connus, depuis le prêtre rural ou le militant mao, jusqu'aux folles nuits de prostitués homosexuels. L'éventail est large.
Ce qui ne veut pas dire que tout mérite littéraire leur soit interdit ! Dans le cas présent je n'ai pas lu "kiffe kiffe demain", mais le jeune âge de l'auteure apparait à la fois comme un gage de fraîcheur et d'authenticité, et peut-être d'un jeune talent prometteur. Inutile d'y voir un complot orchestré...Quant à la suite de sa carrière, bien malin qui peut la prédire. Certains n'écrivent qu'un seul livre ou voient même leur talent étouffé par un prix Goncourt.
Dans le cas d'Irène Némirovsky, c'était une auteure connue à l'époque, comme me l'a confirmé une lectrice assidue et âgée. Déja publiée, bien introduite dans les bons milieux, un peu scandaleuse aussi par le portrait au vitriol qu'elle faisait de sa mère...J'ai aimé son livre et je l'ai dit, indépendamment du contexte de sa parution. Donc ne pas porter de jugements a priori, et coller des étiquettes à tout va. Il faut lire le livre, ce qu'a fait Lyria, qui en parle bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grain-de-sel.cultureforum.net
Integra
Courant d'air
avatar

Nombre de messages : 265
Localisation : luxembourg
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: Re: Faïza Guène   Ven 15 Avr - 21:33

Merci Rotko pour cet avis constructif

_________________
'Ad vitam aeternam '
La seule chose qui ne finit pas est une vue de l'esprit.


Dernière édition par le Sam 16 Avr - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Integra
Courant d'air
avatar

Nombre de messages : 265
Localisation : luxembourg
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: Re: Faïza Guène   Sam 16 Avr - 14:08

Vu que certains trouvent idiot de donner un avis, de développer pourquoi ils ont aimé ou pas et préfèrent s'écouter écrire à la place ou bien entamer un débat totalement stérile, le sujet tournant en bataille rangée, il a subi un nettoyage de printemps.

Si vous trouvez la modo un brin parano, je ne vous retiens pas. Le sujet est clos

_________________
'Ad vitam aeternam '
La seule chose qui ne finit pas est une vue de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faïza Guène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faïza Guène
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faïza GUENE - Du rêve pour les oufs
» [Guène, Faïza] les gens du balto
» [Guène, Faiza] Kiffe kiffe demain
» [Guène, Faïza] Millenium blues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-plaisir :: Littérature :: Littérature francophone...-
Sauter vers: