Lecture-plaisir

Partage et avis sur: Littérature française, Littérature américaine, Littérature anglaise, Littérature enfant, SF etc...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les promis- Eun Ja Kang

Aller en bas 
AuteurMessage
clarabel
Bavard
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Les promis- Eun Ja Kang   Lun 21 Mar - 19:44

Fayard - 262 pages

Eun-Ja Kang, l'auteur, est d'origine coréenne mais réside en France depuis douze ans, avec un doctorat en littérature française en poche ! Du coup, elle écrit en français et "Les promis" est déjà son deuxième roman.

Au début, ça ressemble à un conte où Yuki et Takahito sont tous deux promis selon le souhait de leurs pères respectifs, histoire de sceller une amitié vieille de quinze ans. Promis au mariage avant même de naître ! Mais les deux enfants, en grandissant, vont révéler des différences que les voeux sacrés des parents n'avaient pas envisagées. Takahito est un garçon au caractère obtus et exclusif, Yuki réclame davantage de liberté et d'insouciance. Le temps passant, les deux jeunes gens vont fêter leurs fiançailles, savourer l'amour naissant, Takahito s'engage deux ans dans la marine et Yuki va intégrer les associations étudiantes de son université. Car au même moment, dans les années 20, le Japon voit sa société bouleversée : tournant le dos aux valeurs nippones, accueillant les commerces internationaux, avant de les bouder suite au crash boursier de 29 et s'enfermer vers un militarisme inquiétant pour la famille de Yuki... Les deux promis, finalement, vont prendre des chemins séparés.

Sans trop vouloir dévoiler de l'intrigue, que la quatrième de couverture dénonce beaucoup à mon avis, la lecture du roman d'Eun-Ja Kang est assez palpitante. Conte ou frasque romanesque, "Les promis" oscille entre les deux. C'est une histoire finalement palpitante, mais trop emplis de clichés romanesques à mon goût. Certains passages m'ont paru trop mielleux, c'est juste un peu dommage. L'ensemble aurait pu être davantage captivant si l'auteur avait brodé autour de la culture nippone faite de pudeur, de sobriété et de respect des traditions et qui s'ouvre à l'occident en 1920. Elle préfère mettre l'accent sur le caractère trop romanesque de la jeune Yuki, belle, intelligente et passionnée. Par contre, elle a su dépeindre magnifiquement l'alliance entre les promis, les travers, les failles, les émotions naissantes et les trahisons. Donc, un roman avec des hauts et des bas, pas mauvais, agréable et qui ravira les lecteurs avides de belles sensations romanesques - un terme que je répète beaucoup, mais il demeure l'impression générale après coup.

colors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belle de jour
Lecteur contagieux
avatar

Nombre de messages : 1194
Localisation : Ici ou ailleurs
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: le bonze et la femme transie de Eun-Ja Kang   Mer 1 Juin - 10:22




L'auteur est Coréene de naissance mais vit en France depuis 12 ans et a passé un doctorat en français.Moralité partout elle est considèrée comme auteur Français. Voilà la raison de sa présence dans la littérature francophone.


Résumé apéritif: Tae-Mann riche paysan déchu vit dans son village natal avec sa jeune épouse. N'ayant jamais appris à travailler et malgré leur pauvreté, il ne bouge pas de la cabane leur servant de maison. C'est sa femme qui pourvoit aux besoins essentiel du couple. Un jour il décide de montrer à son épouse que lui aussi est capable de les faire vivre .Par un beau un matin il part chercher fortune. Ses pas le conduisent au monastère de la Prospérité, l’un des plus riches de la province. Ici il sait que jamais il n'aura faim. La générosité des fidèles pourvoit largement aux besoins des religieux. Pétri d’orgueil, Tae-Mann choisit alors de profiter de l’hospitalité du Temple. Il y est accepté, rebaptisé Bong, (qui veut dire le phénix,) .Commence alors son noviciat. Tae.Mann qui s'est tourné vers cette religion par profit, ne se rendait pas compte qu'il était difficile d'être en paix avec soi-même dans de telles conditions.L' effort spirituel et la soumission à la règle de la communauté s’annonce difficile pour Bong… jusqu’au jour où il sauve une vie.


Mon avis: Un très bon livre, une recherche de soi difficile et longue, le changement de cap d'un homme sur lequel jamais nous n'aurions parié un kopek. Une étude psycholigique profonde, un ton juste sans jamais être trop ou trop peu. Un livre à conseiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clarabel
Bavard
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 15/03/2005

MessageSujet: Re: Les promis- Eun Ja Kang   Jeu 2 Juin - 15:24

Du même auteur : Les promis.

Voici sa critique : http://lecture-plaisir.forumactif.com/viewtopic.forum?t=402

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belle de jour
Lecteur contagieux
avatar

Nombre de messages : 1194
Localisation : Ici ou ailleurs
Date d'inscription : 25/07/2004

MessageSujet: Re: Les promis- Eun Ja Kang   Jeu 2 Juin - 16:05

Tu as raison de me le faire remarquer Clarabel. Du coup j'ai fusionné les deux sujet et je compte demander les promis à la bibliothèque Ton résumé me donne vraiment envie de le lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les promis- Eun Ja Kang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les promis- Eun Ja Kang
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est promis...
» Comme promis le scan du magazine phototech et ma photo!!!
» Comme promis .. Daniel ..
» [ROM] [4.0.4] Android Open Kang Project Build 32 - v1.2 (4/17/12)
» [ROM 4.0.4][KANG][AOSP/CM9]Asylum ICS 21[12-08-2012]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-plaisir :: Littérature :: Littérature francophone...-
Sauter vers: